Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Passionnée de jardinage et de botanique, j'ai longtemps cherché des étiquettes à la fois esthétiques et bon marché pour les centaines de plantes que je cultive. Les étiquettes de culture résistantes aux intempéries que l'on trouve dans le commerce sont soit chères lorsqu'on a beaucoup de plantes comme moi, soit en plastique qui vieilli mal, donc moches. Ou encore l'écriture ne tient pas d'une année à l'autre. Les étiquettes en bois ou en bambou sont jolies, mais elles se compostent après quelques mois passés dans la terre.

Les miennes sont faciles à faire, bon marché et d'un esthétisme discret par leur transparence proche du verre. Pour ma part j'ajoute un petit flocon à côté du nom pour me rappeler quelles plantes ont besoin d'être hivernées à l'abri du gel. La photo du haut montre une étiquette qui a passé une année à l'extérieur et celles du bas ont déjà 2-3 ans, toutes sont restées en parfait état.


Matériel nécessaire:

• du fil de fer assez épais (M-Parc: CHF 7.70/rouleau)
• du PET en feuille épaisse (M-Parc: CHF 14.50/m2)
• une pince coupante à mords ronds (ou une pince coupante ordinaire et une pince à mords ronds)
• des ciseaux
• un marker blanc "edding 780" (CHF 4.90) à conserver impérativement à l'horizontale. Les autres markers ne conviennent pas, leur encre ne résistent pas aux intempéries



►Découpez des étiquettes dans le PET
de taille suffisante selon le contenu à inscrire, en prévoyant 2-3cm. libre en bas pour le support.
►Coupez des brins de fil de fer de 30cm. environ, ou plus long si c'est pour une plante à feuillage haut
►Suivez les instructions en images



Si c'est pour marquer un semi ou une toute petite plante en pot, vous pouvez vous passer du support. Découpez une bande étroite dans le PET et une pointe à une extrémité. Vous la piquerez directement au bord du pot.

Beau printemps et bon jardinage à tous. ■Sylvia

Tag(s) : #brico-jardin