Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme je l’avais déjà expliqué précédemment, Poulette a décidé un beau jour de s’accroupir pour couver sur… rien. Auprès de l’éleveuse qui me céda Blakie, j’ai eu quelques explications qui se confirmèrent en détails dans un livre que je viens d’acheter. Je reviendrai plus tard à la bibliographie que je recommande. C’est un comportement connu de certaines poules, les obsessionnelles de la couvaison s’appellent des poules couasses, poules glousses ou poules clouques. Elles ne sont pas inutiles puisqu’elles peuvent faire office de « mère porteuse » en adoptant des œufs fécondés, voire des poussins.

 

Poulette-couve600.jpgPoulette était déjà en couvaison « à vide » depuis deux semaines lorsque Dame Eleveuse me donna six œufs fécondés à glisser sous la poule. Je fus très étonnée que l’on puisse les manipuler sans perturber leur développement. Elle conseilla d’attendre le lendemain, une fois les œufs reposés des vibrations du voyage, pour les glisser discrètement sous le corps chaud de Poulette. Supercherie à exécuter le soir lorsqu’elle est endormie. C’est surprenant tout de même d’apprendre que les œufs restent « vivants » après plus d’un jour à température ambiante.

 

PouletteCouveOeufs600.jpg

 

Poulette n’a pas bronché, elle a adopté les œufs comme les siens et repris sa couvaison comme si de rien n'était. De mon côté, j’ai noté la date des éclosions, à savoir exactement vingt-et-un jours plus tard. Reste à savoir si elle saura cumuler les trois semaines d'incubation en plus des deux déjà passées au nid. Est-ce que les poules ont une horloge interne ou est-ce que l’éclosion signale la fin de leur dévouement ?

 

Parce que couver ça épuise le corps et surement l’esprit. Rester accroupie sans brocher avec pour seule distraction, le retournement des œufs, l’intimidation des intrus, ceci dans une position aplatie la plume hérissée pour assurer la bonne température à toute la couvaison, tout ça en oubliant trop souvent de se nourrir et de boire, je vous laisse imaginer le sacrifice. Alors pour pas que Poulette ne souffre trop et sur les conseils de Dame éleveuse, je l’extirpe de sa torpeur une fois par jour pour la nourrir. C’est l’occasion pour elle de se désengourdir les pattes qu’elle étire comme une danseuse et de manger goulument à toute vitesse. Poulette ne traine pas, sitôt le ventre plein, elle coure en direction du nid, les ailes ouvertes comme un avion, en faisant de grands zigzags pour esquiver Coco qui ne pense qu’au sexe.

 

Sur les explications d’une ex-fermière confirmée, les œufs pointus produisent des coqs. Je n’arrive pas à distinguer cette subtilité. On verra bien. Rendez-vous le 9 mai.  ●Sylvia

 

PouletteCouveSeule600.jpg

 

 

 

Poulette restée seule et obstinée à couver à tout prix.

Une vraie mère courage...

 

Coco-et-Blakie-se-baladent600.jpg

... pendant que Coco et Blakie se promènent

 

Tag(s) : #Z'animaux