Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FamillePoulaga800-copie-1.jpgPoussins devenus grands

Les poussins sont devenus ados, presque aussi grands que des adultes. Ils ont déjà trois mois et demi. Il n’en reste que deux sur les quatre naissances. Nous avons perdu : le petit frisé, qui est mort subitement et mystérieusement à un mois, et un autre atteint d’une maladie incurable qui a dû être sacrifié. Ce dernier avait la maladie de Marek, une forme de paralysie progressive qui commence par les pattes. Incapable de gratter et se trainant en sautillant, ce poussin faisait pitié à voir. Mon homme lui a abrégé ses souffrances proprement en toute dignité.

Les deux qui restent sont belles noires à camail (colerette) liseré de blanc. Une des poules est particulièrement bien racée, pattes très courtes et camail bien contrasté. Poulette ou coq, je ne sais pas encore avec certitude, mais à les observer je parierais pour deux femelles.

 

Aujourd’hui c’est silence radio

Ce n’est pas la grande forme dans la famille Poulaga ce matin. Après quelques jours de canicules difficiles, le temps est orageux, donc subitement frais et humide pour ces êtres sensibles. Coco est enroué et ses poulettes ne disent pas grand-chose, il règne un étrange silence depuis ce matin. Une des poulettes émet un petit son de trompette comme un canard. Je vais leur donner de quoi les retaper un peu: une pâtée de miel, d’orties et de vitamines pour poules, on verra bien. Auraient-ils eu un chaud-froid ?
Ma chatte Pupuce aussi est enrouée, une nuit passée dehors sous la pluie et la voilà patraque. Elle miaule sans voix, elle miaule muet. ●Sylvia L’Asiate

Tag(s) : #Z'animaux