Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J’ai mené ma petite enquête en attendant les nouvelles de Jakarta (voir article précédent). Quand on sait qu'un container en attente peut coûter dans les 40€ par jour, ça inquiète, ça motive à comprendre et à trouver le bug. Avec le nom de la compagnie maritime, j’ai pu faire une recherche du container grâce à son numéro. Résultats intéressants : il a fait escale en Malaisie pour changer de bateau et il est arrivé à Hambourg le 30 juin déjà !

Notre agent à Jakarta a confirmé que tout a été payé en bonne et due forme et que le container pourrait bien se trouver déjà à Bâle, ou en chemin pour notre seul port suisse. Il s'étonne que nous ne soyons pas au courant de son arrivée.

J’ai immédiatement demandé des explications à notre transporteur bâlois.

Réponse : tout est OK, il faut lui envoyer les documents de toute urgence. Le container est à Rotterdam prêts à être chargé sur un navire pour remonter le Rhin.

J’espère que la charmante dame de Bâle fera le nécessaire demain vendredi, documents en mains,  et pourra me dire quand prévoir l’arrivée du camion.

Plus de peur que de mal… mais c’est tout de même long ces démarches, depuis l’arrivée du container sur le continent.

Ouf ! On entre dans du concret… enfin.

NB. Si quelqu’un pourrait me traduire de l’anglais la définition de « demurrage » qui se passe au port. Merci.

 

le XIN LOS ANGELES de la China Shipping Agency,  sur lequel notre container a voyagé.

Tag(s) : #Container story